La liberté pour un lapin

La liberté pour un lapin

Dans la nature, un lapin possède l’équivalent de plusieurs terrains de foot comme territoire. Pour maintenir sa musculature, le lapin a donc besoin de sauter, courir, etc. La cage n’est absolument adaptée pour ces raisons. De plus, dans une cage, le lapin respire l’ammoniac qui se dégage de l’urine, ce qui lui brûle les alvéoles des poumons. Pour toutes ces raisons, il est vraiment conseillé (si vous souhaitez le bien-être de vos lapins) de leur permettre de se dégourdir les pattes dans un enclos de 6 m2 au moins pour 2 lapins ou en liberté totale. Si vous optez pour la semi-liberté, pensez à leur ouvrir l’enclos au moins 4 heures par jour. Quel bonheur cela sera de les voir courir et sauter comme des cabris. Vos lapins se révéleront alors à vous sous une nouvelle facette.

Dans mon article précédent, je vous présentais Yuki, cet adorable petit bélier blanc qui a entièrement changé notre vie. Voici la suite de son histoire.

Quelques jours après nous avoir adoptés, Yuki nous a fait comprendre que la vie en cage n’était pas faite pour les lapins.

Dès que nous arrivions à la maison, nous lui ouvriions la porte et c’est comme un ressort que cette minuscule peluche sautait et courait partout. Il me suivait à la cuisine, se faufilait entre mes jambes quand j’ouvrais une porte, se dressait sur deux pattes pour voir ce que je faisais et sautait immédiatement sur les fauteuils à nos côtés quand nous nous y asseyions pour regarder la télévision ou lire.

Ce n’était pas un lapin, c’était un chat. Du moins, nous avions encore le réflexe de penser ainsi. En réalité, c’était bien un lapin et qu’il n’était pas du tout fait pour vivre en cage. Qu’il avait besoin de liberté.

Dans une récente étude, il y a des statistiques qui démontrent que la longévité de vie des lapins se prolonge depuis que les humains les « détiennent » en liberté et s’en occupent. En moyenne, un lapin en appartement qui a une vie facile et qui est habitué à gérer le stress de la vie quotidienne peut vivre 10-12 ans. On est donc loin des 4-6 ans habituels….

Les maintenir en cage est, en plus, extrêmement toxique pour eux. Ils inhalent l’ammoniac de l’urine qui détruit alors les alvéoles de poumons, en perdent leur musculature car ils ne bougent pas et se blessent, de ce fait, facilement, n’entraînent pas leur cardiaque, etc.

Sans parler bien entendu du moral de vos lapins. Un lapin heureux est un lapin joyeux, curieux, inventif, taquin, câlin, sociable, gourmand. C’est un petit compagnon dont vous pourrez difficilement vous passer. L’un des miens vient dormir le soir à mes pieds et me réveille par des léchouilles sur le nez.

Kit est également le premier à taper du pied (ce qui signifie qu’il est fâché, eh oui, comme Panpan) quand je mets mes chaussures pour sortir ou à me faire la tête quand je pars en vacances sans lui. Et quand nous allons chez mes parents, il suit ma mère comme son ombre et accourt dès qu’elle l’appelle.

La liberté pour un lapin est donc importante pour le bien-être de tout le monde. Il suffit d’aménager votre appartement pour cela. C’est simple, efficace et avantageux pour toute la maison 😊.

RESUMONS ICI LES AVANTAGES PRINCIPAUX

Plus de câbles qui traînent car on les met hors de portée des lapins, donc plus de poussière qui s’accumule entre les câbles (toute bonne ménagère sait de quoi je parle).

  • Un intérieur propre grâce au coup de balai quotidien. Cela permet de garder votre intérieur propre, ce qui, chez les humains, est une tâche que l’on a tendance à repousser. Là, on ne réfléchit plus, c’est obligatoire. Et grâce à mes astuces de nettoyage, le ménage ne demande « presque » plus d’efforts.
  • Un intérieur rangé sans efforts. Dans le cas contraire, vos lapins vous feront ranger encore plus vite. Je fais encore le deuil de mes écouteurs.
  • Une qualité de l’air constante. Pour éviter les éternuements, l’humidité de l’air de votre intérieur doit se situer entre 40% et 60%. Cela est aussi valable pour les humains, ce que l’on a tendance à négliger, au détriment de notre santé.

La liste des avantages est longue, mais c’est impressionnant comme cela change notre manière de percevoir un intérieur, de revoir sa manière de vivre. L’homme a tendance à accumuler des objets et c’est contre-nature d’épurer. Avoir vos lapins en liberté vous aidera à passer le cap du minimalisme si vous le souhaitez. Enfin, dernier avantage (et non des moindres), vous mangerez davantage de légumes, et votre peau et votre santé vous diront merci.

Pour en revenir à notre histoire, nous avions un tout petit frigo dans notre minuscule appartement. Mon compagnon et moi mangions bio. Nous avons donc décidé de lui donner aussi du bio pour éviter d’avoir deux frigos ou de confondre. Au bout d’un mois, Yuki ne voulait plus autre chose. Les légumes « non bio », le foin « non bio » ? Il jouait avec et les laissait traîner.

Ce qui nous a fait réfléchir : est-ce que nous, humains, mangeons ce que les animaux ne veulent pas ? Nous continuons toujours à leur donner du bio uniquement. Nous avons donc dû revoir notre alimentation pour tenir le budget. Moins de viande mais d’avantage de légumes, œufs, etc. Et jamais ma peau n’a été aussi bien.

Je ne tiens pas à faire de polémique, mais pour ceux pour qui le budget nourriture pose problème, ne vous inquiétez pas, c’est faisable. Actuellement, nous comptons 200 CHF de budget ménage hebdomadaire pour 2 humains et 3 lapins. Du coup, j’ai très peu de compost (je fais tout de même très attention à ce que je leur donne et je suis les listes de légumes qu’ils peuvent manger) et je mange encore plus varié, car je découvre tellement de variétés différentes à chaque saison. Yuki était particulièrement friand de la salade de chêne. Mais depuis, j’ai découvert le chou palmier, le chou kale, les blettes, les pack choi, etc.

Quand nous avons vu à quel point Yuki était heureux avec nous, nous avons enlevé la porte de sa cage, lui laissant quand même cette dernière pour s’y réfugier en cas de besoin. Nous avons modifié notre intérieur pour qu’il ne se blesse pas et la vie a continué, encore plus belle.

Quel bonheur de le voir débarquer le matin pour nous dire bonjour, toujours heureux et gentil. En plus, cerise sur le gâteau, Yuki a très vite appris à être propre et faisait ses besoins dans sa litière, sans aucun problème. Car, oui, les lapins sont propres de nature. Les pétoles peuvent poser soucis car ils digèrent presque automatiquement. Mais cela, c’est un chapitre que j’aborderai une autre fois. Car, en attendant, Yuki commençait à s’ennuyer, malgré notre présence…